germany-deutschland.com Deutsch English Italiano EspaÑol FranÇais 

 

 

Histoire de l'Allemagne

Même si la langue allemande et le sentiment national germanique datent de plusieurs siècles, le territoire connu maintenant comme l'Allemagne ne fut créé qu'en 1871, lorsque la Confédération de l'Allemagne du Nord, alors dominée par la Prusse, devint l'Empire allemand.

L'Allemagne, qui était devenue une des puissance politiques majeures en Europe s'engagea dans la première guerre mondiale aux côtés de l'Autriche-Hongrie (1914) et envahit la France. Après les premiers assauts, la guerre s'orienta vers une longue et lente guerre de position dans les tranchées, meurtrière d'un côté comme de l'autre. Elle prit fin en 1918 et l'empereur allemand du abdiquer. Lors du traité de Versailles, l'Allemagne fut jugée responsable de la guerre.

Le ressentiment contre les conditions du traité de Versailles et les conséquences particulièrement dures de la crise économique mondiale de 1929 permit au NSDAP (parti nazi) d'Adolf Hitler de former le gouvernement en 1933. L'année suivante, Hitler prit le contrôle absolu en devenant chef de l'État et en éliminant par la force toute opposition. En 1935, l'Allemagne devint officiellement anti-sémite en promulguant les lois de Nuremberg avec l'expulsion de ceux qui perdaient leur nationalité et l'accès aux emplois intéressant. La politique d'Hitler consistant à envahir ses voisins finit par provoquer la seconde Guerre mondiale le 1er septembre 1939.

L'Allemagne, mieux préparée, domina tout le début du conflit. Elle conquit une grande partie de l'Europe, de l'URSS, de l'Afrique du Nord. Mais en 1942-1943, la guerre tourna au profit des pays alliés : le Royaume-Uni, les États-Unis, l'URSS qui écrasèrent finalement les armées de l'Axe, envahissant notamment Berlin. Le 30 mai 1945, Hitler se suicida.

Dévastée par la guerre, l'Allemagne et Berlin furent divisés en quatre, chaque secteur contrôlé par une des nations vainqueurs (y compris la France). L'Allemagne fut finalement divisée en deux parties durant toute la guerre froide : la RFA (République fédérale d'Allemagne) à l'ouest et la RDA (République démocratique allemande) à l'est.

L'Allemagne de l'Ouest reprit la croissance économique bien plus vite que l'Allemagne de l'Est. A la chute du mur de Berlin, symbole de la réunification de l'Allemagne, en novembre 1989, les deux pays ne possédaient pas du tout le même niveau économique. Cette différence se ressent encore maintenant et l'Allemagne de l'Est reste plus pauvre que l'Allemagne de l'Ouest. Le coût de cette réunification a entraîné d'importantes difficultés économiques à l'Allemagne durant les années 1990. Son unification a cependant permis d'en faire une nation politiquement incontournable au sein de l'Union européenne.